Communauté Amish : une secte protestante pacifiste
qui vit dans le passé, en totale autarcie informationnelle

Photo marginaux Autarcie Informationnelle

Les Amish font partis d'une communauté protestante pacifiste, complètement à l'écart du progrès, et sont environ 200 000, répartis dans une vingtaine d'Etats aux Etats-Unis. Surtout présents en Pennesylvanie, dans l'Ohio, et dans l'Indiana, cette communauté hors du commun est surtout formée d'agriculteurs et d'artisans qui cultivent un mode de vie simple et austère.

Complètement coupés de la société moderne, ils refusent toute influence du monde extérieur : pas de raccordement au réseau électrique, n'ont pas la télévision, ni le téléphone et encore moins l'ordinateur. Les femmes et enfants ont un code vestimentaire similaire à celui utilisé dans les campagnes au 17ème siècle ; cheveux relevés sous une coiffe blanche, longue robe, tablier blanc, et fichu sur les épaules. De plus, les Amish parlent 3 langues : une langue proche de l'allemand (quand ils sont à la maison), ils célèbrent leurs offices religieux en allemand "pur" et parlent également l'anglais. En ce qui concerne l'éducation, l'école n'est obligatoire que jusqu'à 14 ans, et la communauté refuse toute aide de la part du gouvernement.

Emma, 28 ans, s'est enfuie de
la communauté amish à 18 ans


Emma Amish Autarcie Informationnelle

Travaillant aujourd'hui dans un le service administratif d'un hôpital, Emma, 28 ans, n'a pas toujours eu la chance d'être "comme tout le monde". Enfant, elle devait s'occuper de ses 13 frères et soeurs pendant que ses parents travaillaient aux champs. Une enfance encadrée et très stricte, elle devait effectuer des tâches compliquées pour son jeune âge comme aider ses parents à traire les vaches, faire le ménage, et nourrir les animaux.


"Le rôle les femmes ? Rester à la maison et s'occuper des bébés"

À 18 ans, Emma décide donc de quitter la communauté pour essayer de vivre une vie normale, rêve qu'elle espérait tant depuis longtemps. Et surtout, essayer d'avoir des contacts avec le monde extérieur. Après plusieurs échecs (à cause du stress, notamment), elle n'a pas réussi à quitter la communauté amish facilement, à cause du manque d'organisation pour partir. Mais l'envie d'apprendre, et de découvrir était plus forte que tout. Un beau jour, alors que ses parents n'étaient pas chez eux, elle en a profité pour partir, seule et à pied, vers un monde nouveau. Avec l'aide d'une ancienne Amish, qui vint la chercher quelques kms plus loin, elle a pu rejoindre la société actuelle.

Aujourd'hui épanouie, elle ne regrette pas sa décision : "Rien n'est plus beau que de suivre ses rêves et d'avoir la liberté d'être celle que l'on souhaite, sans pression. Je veux continuer à apprendre, à grandir spirituellement, à faire du mieux que je peux pour être le meilleur de moi-même. C'est tout ce pour quoi j'ai fait tant d'efforts. Je n'ai jamais regretté d'avoir quitté la communauté, bien que ma famille me manque énormément. J'aimerais faire partie de leurs vies, mais c'est un processus plus que complexe de les convaincre que je suis toujours quelqu'un de bien, malgré tout. Je n'abandonnerai pas."


Complètement isolés du monde actuel, les Amish continuent de vivre en totale autarcie informationnelle, ne souhaitant aucune aide extérieure. Vous pouvez retrouver un film qui parle, entre autre, de cette communauté dans un contexte stressant et angoissant : le film The Village, de M. Night Shyamalan