The Giver, une autre communauté créée pour vivre en autarcie

Photo The Giver Autarcie Informationnelle

Dans un futur lointain, toutes les émotions ont été éradiquées, les couleurs bannies et les souvenirs supprimés, dans le but de créer un monde idéal. Une seule personne peut encore avoir accès à toutes ces informations pourtant secrètes dans la nouvelle communauté : "The Giver" (le passeur). Tous les individus se voient attribués un métier. Le jeune Jonas aura la lourde tâche de devenir le futur "Passeur".


Via YouTube

Fixer des règles pour ne plus vivre dans un monde comme le notre


The Giver Autarcie Informationnelle

Lors de la cérémonie d'attribution des futurs métiers pour tous les jeunes adultes, Jonas voit ses meilleurs amis devenir pilote de drone et puéricultrice. En voyant toutes les personnes défiler devant ses yeux, il comprend que quelque chose n'est pas normal, il est le seul à n'avoir aucun métier attribué. La chef de la communauté le nomme futur "Passeur" ; il travaillera avec le dépositaire de la mémoire, la seule personne qui peut se souvenir du passé. Incapable de voir en couleur, Jonas apprendra à distinguer les différentes couleurs. Il découvrira également à ressentir les choses, à comprendre ce que sont les émotions. Peu à peu, il souhaitera enseigner aux memebres de sa famille et à ses amis ce que le dépositaire de la mémoire lui apprend.

Bien sûr, la chef de la communauté s'y opposera et Jonas devra faire face à de nombreuses épreuves, et aura une mission à effectuer : essayer de rendre aux membres de la communauté le passé qui lui est caché depuis longtemps.


Un film de science-fiction futuriste qui est du même genre que Hunger Games ou Le Labyrinthe mais qui aborde avec délicatesse tout ce que la société actuelle peut ressentir. Et ce besoin de se trouver en Autarcie Informationnelle . Une vraie claque scénaristique ; il est important de se souvenir du passé, et surtout de pouvoir ressentir des émotions. Ce film nous montre qu'effectivement, vivre en autarcie n'est jamais bon, et que vivre avec les autres est indispensable.

Voir la fiche du film